Sélectionner une page

El Gordito 2.0

Une aventure épique & gratifiante

Création d’un cigare

Une aventure épique & gratifiante

Nous le voulions généreux, à la fumée ample et adapté pour des débutants et amateurs. Nous avons obtenu au fil des dégustations un module d’un cepo imposant, d’une construction et combustion parfaites qui a plu à l’unanimité. Ce fut une superbe expérience que nous avons vécue grâce à notre leader passionné Juan Luis.

Il a en effet mené tous les échanges avec diverses « tabacaleras » (usine de fabrication de cigares) au Nicaragua, République dominicaine et Costa Rica. Trouver la perle rare qui a l’équipe qualifiée pour proposer des mélanges équilibrés et proche de nos attentes a duré une bonne année. Après avoir écarté les tabacaleras qui promettaient beaucoup mais ne tenaient ni les délais, ni ne respectaient la ligne que nous leur avions indiquée, notre choix s’est porté sur un intermédiaire établi en République Dominicaine.

Dans un premier temps, le « tabacalero » a réalisé 4 modules différents en taille et aromatique en suivant nos indications. Après ce premier essai, nous avons retenu le cepo (diamètre) et la longueur, par contre nous avons demandé à affiner l’équilibre aromatique. Les deuxièmes échantillons se sont rapprochés de ce que nous recherchions, or c’est lors de la quatrième mouture que notre « Gordito 2.0 » est né.

La construction, combustion et tirage étaient très bien dès les premiers essais. Or, une amertume persistante se retrouvait dans les divers échantillons et étapes de dégustation. Nous avons donc testé d’autres mélanges. L’acquisition de feuilles de cape de San Andrés (Mexique) a grandement contribué à l’aspect final, mais aussi à arrondir l’aromatique de notre « Gordito 2.0 ».

Fiche technique cigare

Cigare : Gordito 2.0
Taille : 127 mm (5’’) x 60
Terroir : République Dominicaine

Cette création a enchanté tous les membres du club et d’autres amateurs aussi. Sur un arrivage de 40 boîtes de 25 cigares au mois de décembre 2016, il ne restait que 8 boîtes à l’automne 2017. Malgré les demandes répétées de reproduire ce cigare, cela s’est avéré impossible puisque nous l’avons réalisé en « small batch ». C’est-à-dire qu’une fois tous les cigares consumés, les feuilles, le type de mélange appartiennent aux souvenirs. En effet, la tabacalera avec laquelle nous avons travaillé ne peut nous garantir de trouver les mêmes feuilles.

Cependant cette réussite nous incite à partager quelques éléments commémoratifs. Ce module avec un mélange de « Olor » et « Piloto » pour la confection de la tripe et des feuilles de cape San Andrés a plu à un grand nombre de personnes. La couleur maduro de la cape donne une allure intense au « Gordito 2.0 », sa queue de cochon enroulée en « chignon » lui apporte son originalité. La fumée était ample et aérienne, le tirage facile, la puissance moyenne. Bref, c’était plus de 45 minutes de plaisir épicurien à la portée de tous.

Désormais nous avons découvert les différentes étapes de la fabrication d’un cigare, nous y avons consacré près de 2 ans avant d’obtenir ce que nous recherchions. Nous sommes prêts à nous lancer dans une nouvelle aventure et espérons y découvrir de nouveaux terroirs et passionné.e.s. Bien évidemment, nous partagerons nos résultats avec vous.